Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EUTOPIE : Voyages géographiques, oniriques et poétiques de M. Rigan

PARTI POUR CROATAN

Valkyrie, Bryan Singer, 2008

Publié le 11 Juillet 2014 par Mako Rigan in Cinéma, Nazisme, 2e guerre mondiale

Curieux et un peu sceptique, je voulais voir Valkyrie (en français Walkyrie) du réalisateur du génial The Usual Suspects (traduit chez nous par Usual Suspects). C'est une adaptation à l'écran du dernier attentat manqué connu contre Hitler, resté dans l'histoire sous le nom de « complot du 20 juillet 1944 » ou « Opération Walkyrie ». La tête en a été le colonel allemand Claus von Stauffenberg, joué par Tom Cruise.

J'ai bien aimé le suspense, bien que je pense que quand on réalise une histoire de nazis, on a pas besoin de se donner trop de mal. Tout le monde a facilement peur d'eux. Hitler est encore pour beaucoup une sorte d'incarnation du mal. Les ingrédients « complot » et « IIIe reich » suffisent à provoquer des sensations fortes. Pas besoin d'excellence du scénario ni de sublimes jeux d'acteurs.
Bon, les acteurs jouent pas mal. Tom Cruise y est beau, fort, fier, courageux, jamais à court de ressources. On dirait... Tom Cruise s'imitant lui-même ! En super-héros de la Wehrmacht. Sans vouloir faire de mauvais esprit, il me fait presque penser à Rommel.
Pour la langue, j'ai pas très bien vécu le glissement de l'allemand à l'anglais dans la première scène, l'anglais devenant alors la langue du film. Entendre des soldats allemands parler anglais entre eux, c'est toujours un peu artificiel à mes oreilles. Peut-être que comme c'est une production hollywoodienne et que ça s'adresse à un large public, il faut y voir une intention pédagogique. [Hmmm, là je fais du mauvais esprit...] L'Américain moyen ignorant peut-être, à force de voir depuis son enfance des images de héros US dégommant des nazis bien teutons, qu'il y a eu aussi des Allemands opposés à Hitler. Si c'est ça, merci Bryan Singer ! Ça rappellera peut-être aussi à ceux qui sont familiers avec le cinéma allemand que Tom Cruise, c'est pas vraiment Moritz Bleibtreu.
 
Aux niveaux historique et politique, je connais pas suffisamment les détails des événements d'origine pour juger de la fidélité du film. J'éprouve un grand respect pour les gens qui se sont levés contre des dictatures, d'autant plus quand leur choix leur a coûté la vie. Mais je trouve pas anodin qu'Hollywood (c'est une production Metro-Goldwyn-Mayer) puisse s'intéresser à ce complot contre Hitler. En effet l'Opération Walkyrie aurait mobilisé un grand nombre d'officiers et d'aristocrates allemands, à qui il aurait fallu quand même 11 ans (de 1933 à 1944) pour perpétrer cet attentat contre Hitler. Une question d'intérêts de classe peut-être, car à cette époque le régime hitlérien a été longtemps bien vu des classes dirigeantes occidentales (en Allemagne, France, Royaume-Uni, USA...). Il permettait de faire des affaires tout étant un bouclier contre les idées égalitaristes propagées autour de l'Union Soviétique. Je trouve donc assez convenu que Metro-Goldwym-Mayer mette en images cet attentat. A quand un film sur Georg Elser, lui aussi auteur d'un attentat manqué contre Hitler ? A noter pourtant qu'Elser a agi seul et en 1939 ! Bon, il était était ouvrier et communiste. Je doute donc qu'il entre dans les canons des majors américaines [Va falloir demander à Ken Loach !]. Et quand on compare les motivations avouées par les participants aux deux attentats, c'est encore très différent. Les auteurs de l'Opération Walkyrie se souciaient de la grandeur nationale. Elser, lui, aurait été animé par l'animosité envers les dictateurs, la révolte contre les mensonges des gens au pouvoir, l'opposition à la guerre - des valeurs radicalement opposées à la politique américaine depuis le début du XXe siècle... Claus von Stauffenberg a des valeurs plus proches de celles d'Hollywood : un aristocrate avec un caractère déterminé, une touche sexy, bien rendue par Tom Cruse. C'est parfait pour en faire un produit romantique hollywoodien. Ce côté « entre-soi » idéologique m'a étouffé sans que je sois capable tout de suite de mettre des mots dessus. J'étais pris par la puissance des images. Une des société de production dominante rend hommage à des dominants, en donnant le 1er rôle à Tom Cruse, producteur de United Artists (filiale de Metro-Goldwym-Mayer)... J'ai une pensée pour Chaplin, un des fondateurs de la société United Artists en 1919. Lui qui s'est fait souvent inquiéter pour ses idées politiques de gauche et dénoncer par des gens comme Walt Disney, travaillant pour la CIA. A l'époque sa société de production n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui.
En résumé, pour ce qui est du produit fini, j'ai vécu ce film comme un spectacle divertissant mais sans surprise. Pour ce qui est de l'éthique qui sous-tend toute production, Valkyrie, c'est pour moi un peu la victoire de Walt Disney sur Chaplin.
Commenter cet article