Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EUTOPIE : Voyages géographiques, oniriques et poétiques de M. Rigan

PARTI POUR CROATAN

Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !

Publié le 19 Février 2015 par Mako Rigan in Nouvelles de voyages, Voyages en stop, Mes photos, Bretagne, France, Rennes

 
Facile donc de revenir de Saint-Malo en pouce. Je retrouve les deux gars sympathiques qui m'avaient hébergé à l'aller. Normalement je ne devais rester qu'une nuit, mais la magie de flâner dans ces rues ajoutée à la fatigue du voyage m'ont fait rester plus longtemps. Un grand merci à Damien et Rémi !
J'arpente tous les jours le chemin qui mène de la place Sainte-Anne jusqu'à leur appartement dans le sud-est de la ville, au bord de la Vilaine, et je photographie !
Un détail caractéristique de quand je passe à Rennes, c'est de voir tellement de jolies filles en manteaux élégants et bottes, pleines de sex-appeal. Je sais pas si c'est l'"effet Rennes" ou l'"effet Bretagne", mais ça m'amuse.
 
C'est là que la voiture m'a déposé.

C'est là que la voiture m'a déposé.

Patchwork architectural

Patchwork architectural

L'Hôtel-Dieu. Joli bâtiment, mais difficile à photographier à cause des réverbères...

L'Hôtel-Dieu. Joli bâtiment, mais difficile à photographier à cause des réverbères...

J'adore.

J'adore.

Belle perspective

Belle perspective

La place Sainte-Anne en travaux

La place Sainte-Anne en travaux

La place Hoche et ses immeubles de style Art nouveau...

La place Hoche et ses immeubles de style Art nouveau...

Celui-là me fait penser à Disneyland ou à un château de contes de fées.

Celui-là me fait penser à Disneyland ou à un château de contes de fées.

La rue Saint-Mélaine en couleurs malgré le temps de chien.

La rue Saint-Mélaine en couleurs malgré le temps de chien.

 
L'église Notre-Dame-en-Saint-Mélaine, qui va m'occuper un moment :
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Je ne sais pas ce qu'est ce bâtiment, mais il m'a plu aussi.

Je ne sais pas ce qu'est ce bâtiment, mais il m'a plu aussi.

 

Dans le Jardin contour de la Motte, je m'arrête sur la sculpture de P. Thézé en hommage au 41e régiment d'infanterie fixé à Rennes en 1871 et à ses 35 000 morts au cours des guerres. J'ai beau ne pas du tout aimer les guerres et les armées, quand je vois un monument aux morts ça me fait toujours quelque chose. Souvenir d'enfance peut-être...
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Une liste de noms de morts interminablement rallongée par de nombreuses autres plaques...

Une liste de noms de morts interminablement rallongée par de nombreuses autres plaques...

Toujours sur la même place.

Toujours sur la même place.

Et encore...

Et encore...

Roses rouges dans la grisaille

Roses rouges dans la grisaille

La piscine Saint-Georges me fait toujours autant d'effet.

La piscine Saint-Georges me fait toujours autant d'effet.

 

Ci-dessous, le Palais Saint-Georges construit au 17e siècle dans l'abbaye bénédictine datant du 11e. Il a été édifié par le magistère de Magdeleine de La Fayette (son nom est d'aileurs écrit en grosses lettres sur la façade, comme "Hollywood" à Los Angeles). On le doit aux architectes Tugal Caris et Piere Corbineau. Un panneau précise que le lieu accueille aujourd'hui les services de la ville. Mais un de mes contacts me raconte qu'il a été vendu pour en faire un hôtel privé. Ah, c'est dur la crise du capitalisme ! Les intérêts privés auront bientôt tout mangé...
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
J'ai un coup de coeur à chaque fois que je passe dans cette rue, en pensant à ce brave Sergent Maginot qui avait fait de la France un territoire imprenable que l'armée allemande a envahie en quelques jours en 1940. Ha ha ha !

J'ai un coup de coeur à chaque fois que je passe dans cette rue, en pensant à ce brave Sergent Maginot qui avait fait de la France un territoire imprenable que l'armée allemande a envahie en quelques jours en 1940. Ha ha ha !

Cynorrhodons, au bord de la Villaine, dit aussi "gratte-culs".

Cynorrhodons, au bord de la Villaine, dit aussi "gratte-culs".

Ma manie de photographier les belles portes...

Ma manie de photographier les belles portes...

.. et les bancs...

.. et les bancs...

... et le sol !

... et le sol !

 
Au hasard des rues :
 
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !

 

L'entrée du Jardin du Thabor, créé au 19e siècle sur un espace de 10 hectares. Le grand escalier-fontaine a été conçu par Charles Millardet :
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
L'église protestante du Thabor

L'église protestante du Thabor

Petit jeu avec le soleil, la lune et la pluie. La duplicité du climat (soleil, nuages et pluie en même temps) rend les prises de vue difficiles.

Petit jeu avec le soleil, la lune et la pluie. La duplicité du climat (soleil, nuages et pluie en même temps) rend les prises de vue difficiles.

Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Je sais pas ce que c'est, mais ça en jette !

Je sais pas ce que c'est, mais ça en jette !

Sacrée barbe.

Sacrée barbe.

Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
La façade d'un restaurant italien

La façade d'un restaurant italien

Je trouvais ce liseur superbe sur la place Hoche. Je lui ai demandé à le prendre en photo en lui promettant de lui envoyer le résultat. Le livre, c'était l'"Encyclopédie du savoir relatif et absolu" de Werber. Je suis venu 3 jours de suite chez les bouquinistes de la place jusqu'à ce que je le trouve. Un bouquin passionnant !Je trouvais ce liseur superbe sur la place Hoche. Je lui ai demandé à le prendre en photo en lui promettant de lui envoyer le résultat. Le livre, c'était l'"Encyclopédie du savoir relatif et absolu" de Werber. Je suis venu 3 jours de suite chez les bouquinistes de la place jusqu'à ce que je le trouve. Un bouquin passionnant !

Je trouvais ce liseur superbe sur la place Hoche. Je lui ai demandé à le prendre en photo en lui promettant de lui envoyer le résultat. Le livre, c'était l'"Encyclopédie du savoir relatif et absolu" de Werber. Je suis venu 3 jours de suite chez les bouquinistes de la place jusqu'à ce que je le trouve. Un bouquin passionnant !

Un passage incognito dans l'école des Beaux-Arts...

Un passage incognito dans l'école des Beaux-Arts...

 
J'ai vécu un choc culturel dans cette école en cherchant la cafétéria. J'ai fait le tour des salles et n'ai trouvé que des pièces vides. J'ai alors demandé mon chemin. On m'a fait comprendre que j'avais pas les yeux en face des trous. Finalement j'ai trouvé une salle minuscule, froide et déserte avec quelques machines à café derrière la porte !
Pour moi une cafétéria, c'est :
1. Un lieu où on peut boire un café.
2. Un lieu convivial.
Si les deux points ne sont pas réunis, ça s'appelle pas comme ça...
 
Le Palais Saint-Georges de nuit

Le Palais Saint-Georges de nuit

La rue où je vais. Pour rigoler je me dis que c'est la rue "Pyramide" et que Pierre Amys était un Egyptien sans le savoir. Ha ha !

La rue où je vais. Pour rigoler je me dis que c'est la rue "Pyramide" et que Pierre Amys était un Egyptien sans le savoir. Ha ha !

Marseille - Saint-Malo, en stop et aller-retour : 11. Rennes, le retour !
Roses sur le mur, comme Humpty Dumpty d'Alice au Pays des Merveilles.

Roses sur le mur, comme Humpty Dumpty d'Alice au Pays des Merveilles.

Le nom de la compagnie m'a fait beaucoup rire ! Je crois que je vais commencer une série avec ce nom...

Le nom de la compagnie m'a fait beaucoup rire ! Je crois que je vais commencer une série avec ce nom...

Savoureux. J'aime les deux tons.Savoureux. J'aime les deux tons.

Savoureux. J'aime les deux tons.

La figue aussi était savoureuse...

La figue aussi était savoureuse...

... et l'intérieur magnifique.

... et l'intérieur magnifique.

Parmi les plus beles choses que j'ai vécues à Renes, la découverte de la Boulangerie Hoche. Leur kouign amann était tellement extraordinaire que j'en ai mangé un d'un coup et j'ai regretté après de ne pas l'avoir pris en photo. J'en ai donc acheté un deuxième. Mais c'était tellement gras que j'ai failli vomir !

Parmi les plus beles choses que j'ai vécues à Renes, la découverte de la Boulangerie Hoche. Leur kouign amann était tellement extraordinaire que j'en ai mangé un d'un coup et j'ai regretté après de ne pas l'avoir pris en photo. J'en ai donc acheté un deuxième. Mais c'était tellement gras que j'ai failli vomir !

 

Pour ma dernière nuit j'ai été hébergé par Paco, avec qui j'ai une amie commune. Il vivait loin du centre. J'ai eu droit à une visite guidée de la périphérie ouvrière de Rennes et à des conversations aussi mouvementées qu'intéressantes. Un grand merci à lui !

 

A la sortie de Rennes pour aller au Mans, j'ai encore eu la pluie. Beaucoup de pluie...

A la sortie de Rennes pour aller au Mans, j'ai encore eu la pluie. Beaucoup de pluie...

Commenter cet article