Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EUTOPIE : Voyages géographiques, oniriques et poétiques de M. Rigan

PARTI POUR CROATAN

Michel Onfray présente son livre "Le Réel n'a pas eu lieu"

Publié le 17 Novembre 2014 par Mako Rigan in Littérature, Amour, Philosophie, Politique, Poésie, Interview, Rebelles & révolutionnaires

Dans cette vidéo Michel Onfray présente son livre Le Réel n'a pas eu lieu : Le principe de Don Quichotte (Une contre-histoire de la littérature)  à la librairie Mollat, à Bordeaux. Il propose une lecture du Don Quichotte de Cervantès sous l'angle du déni, qui tranche avec les lectures habituelles de l'ouvrage.
Onfray fait un lien entre le comportement pathologique de Don Quichotte et celui des idéologues de tous temps. Si je n'ai pas lu Cervantès, ça me donne envie de le lire !
Vers la 44e minute il a dit quelque chose qui m'a remué par sa vérité crue [la retranscription est de moi] :
"Penser l'amour, ça suppose la mort, si on veut penser l'amour éternel. Parce quand l'amour a les moyens de se réaliser, il se réalise, mais il s'épuise, il se fatigue, il se fossilise, il se cristallise dans la vie quotidienne. Et quand on n'a plus à désirer, quand on n'a plus à attendre, quand on n'a plus à surprendre, quand on n'a plus à être merveilleux, quand on n'a plus rien de mystérieux, que tout a été découvert, y compris les odeurs des pieds et les chasses d'eau des toilettes qu'on tire ensemble, effectivement quand le mystère a vraiment disparu, et bien l'amour disparaît au profit d'autre chose : une tendresse, une affection, une amitié, une proximité, un lien. (...)" [Je trouve la suite intéressante, mais je voulais pas tout retranscrire]
 
J'ai repensé à toutes ces années où je me suis dit que l'ennemi de l'amour, c'était la routine, la répétition des mêmes choses avec une personne qu'on désire et qu'on caresse. Je crois m'être fait rarement prendre au piège de la routine. Mais quelle énergie ça nécessite !
Merci, Michel Onfray, pour ces mots que j'ai trouvé justes et salutaires !!
Commenter cet article