Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EUTOPIE : Voyages géographiques, oniriques et poétiques de M. Rigan

PARTI POUR CROATAN

Gilles Briselance, folkeux, marchand, blagueur... et un peu voleur ?

Publié le 1 Juillet 2014 par Mako Rigan in Pensée du soir, Musique folk, Arnaques

L'histoire remonte à juillet 2008. J'allais quitter Paris et j'étais fauché comme les blés. Pour renflouer mes caisses j'ai eu l'idée de vendre un de mes accordéons. J'ai trouvé une boutique tenue par un certain Gilles Briselance. Comme j'aime bien les jeux de mots, son nom m'a paru sympathique. J'ai du me dire : « Tant qu'il est pas casse-couilles... » Je savais alors pas encore à qui j'avais affaire. Le vendeur-réparateur d'instruments m'a expliqué que je serais payé après la vente, qu'il fallait donc être patient. Je lui ai dit que je partais sous peu à l'étranger pour une durée indéterminée et que j'espérais que notre transaction se passe bien.
Quelques semaines plus tard je l'ai rappelé : l'instrument avait été vendu. Pourtant, m'expliquait le marchand, comme il avait été acheté par un conservatoire de musique, il devait attendre le paiement le mois suivant. J'ai râlé. J'avais dans la dèche. Mais pas d'autre solution que d'attendre. Le mois suivant, pas de nouvelles de mon bonhomme.
Je suis parti à l'étranger, où je suis resté 5 ans. Quand je passais en France, c'était en coup de vent. J'avais chargé ma mère de l'appeler pour qu'il m'envoie ce qu'il me devait. Sauf qu'il était difficilement joignable. Quand il répondait au téléphone, il avait toujours des excuses vaseuses.
Il avait été payé, mais la comptable n'était pas là, et sans elle il ne pouvait rien faire. Une autre fois, il avait été malade. Une autre encore, il a affirmé que le chèque lui était revenu par la poste, car je lui aurais donné une mauvaise adresse ! Il semblait avoir une poisse terrible. Ou être doué d'une imagination débordante.
La dernière fois que je l'ai eu au téléphone, c'était en début d'année 2013. Il s'est platement excusé, évoquant des soucis de santé et le déménagement de son magasin de Paris vers le Loiret suite à des problèmes économiques. Je savais déjà tout ça. Il avait tout raconté à ma mère en promettant à chaque fois de payer dans les jours suivants. J'avais retrouvé sa trace sur internet. Il a parlé de m'envoyer le chèque dans la semaine. 6 ans se sont écoulés depuis le début de cette histoire, et il m'a jamais rien payé.
J'ai lu sur internet qu'il jouait dans le groupe "Deuxième moitié", qui vient chaque été au Grand Bal de l'Europe de Gennetines. J'y vais aussi tous les ans. Mais quand le groupe vient, c'est sans Gilles Briselance. Je me suis demandé s'il n'y avait pas d'autres personnes que le bonhomme aimerait bien éviter.
Sur le site du groupe folk on dit de lui qu'il aimerait bien les histoires drôles. Je confirme : c'est un vrai lutin farceur !
Je vous conseille donc vivement de faire appel à ses services. Si vous avez un instrument dont vous souhaitez vous séparez, faites-lui en cadeau. Sinon il risquerait de ne pas vous le payer. Par contre, si vous avez un instrument à réparer, il devrait vous le faire gratis. Juste retour des choses.
Commenter cet article

Eva 02/07/2014 10:36

:-D Oh mon dieu.. Quelle histoire!

Mako Rigan 03/02/2016 00:19

Ha ha ha !

Mako Rigan 24/07/2015 18:10

Ha ha ha !