Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EUTOPIE : Voyages géographiques, oniriques et poétiques de M. Rigan

PARTI POUR CROATAN

Purge dans mes contacts Facebook

Publié le 15 Juin 2014 par Mako Rigan in Humeurs

Essayant de me discipliner à voyager et vivre plus léger, je fais régulièrement du vide dans mes adresses, supprimant celles de ceux qui ne se sont pas manifestés depuis un bail. Car en vérité, si j'échange mes coordonnées avec des gens, c'est pour entretenir un contact avec eux, pas pour voir simplement leur nom figurer dans une liste d'amis virtuels, ni me dire que ces gens vont suivre ma page. L'inconvénient de supprimer des gens de nos contacts sur Facebook, c'est que ça peut se voir et être blessant (car comme on voyait le "lien" du temps où on était "amis" Facebook, on constate son absence, notamment par une régression du nombre de nos contacts !!!). Au total j'ai dû supprimer une centaine d'adresses. Mais aujourd'hui j'ai envoyé un message à ceux que j'ai enlevés de ma liste :
 
"Cher-e ami-e Facebook,
Nous n'avons pas de contact ou si peu. Pourtant nous nous sommes rencontrés un jour dans la vraie vie. C'est suite à cette rencontre, vous ayant trouvé-e sympathique et souhaitant conserver un contact avec vous, que j'ai pris vos coordonnées. Je fais partie des gens qui préfèrent encore écrire du courrier papier, même si ça tombe un peu en désuétude, et qui chérissent plus leur carnet d'adresses postales que celui d'internet.
Concernant la communication, mon avis est qu'on tend vers vers l'impasse en prenant des habitudes que le modèle néo-libéral nous dicte. On préfère la la gestion de grandes quantités, la vitesse, l'éphémère et la superficialité à la qualité, comme on fait déjà pour les voyages, l'éducation, la santé, l'agriculture et parfois le sexe. Il est devenu banal de collectionner les contacts Facebook avec qui on n'a aucun contact.
J'ai décidé de mettre de l'ordre dans ma vie et de me détacher de choses que je trouve nocives. Facebook en fait partie.
Il n'y a rien de vraiment personnel à ça, mais ça fait un certain temps que je vous ai dans mes « contacts » sans avoir de contact avec vous. J'ai manifesté le désir d'avoir de vos nouvelles, désir resté inassouvi. J'accepte que ce monde est aussi dans sa forme actuelle celui des désirs inassouvis - oui, mais pas que – il est aussi ce qu'on fait de lui. J'ai donc décidé d'essayer d'avoir une utilisation raisonnée de Facebook. J'espère que c'est possible, malgré l'acharnement publicitaire qui y règne, le flicage d'entreprises peu scrupuleuses, l'esprit grégaire et les envois mensongers faits par la compagnie au nom de nos contacts (j'ai découvert ça il y a peu…).
Rien de vraiment personnel donc, mais nous n'échangeons plus depuis relativement longtemps et je vois chaque fois que vous êtes en ligne. Ce genre de rapport ou de non-relation me met mal à l'aise, tout comme avec les voisins qu'on ne connaît pas. J'ai décidé d'agir différemment pour me sentir mieux.
Aussi je nous libère d'une « amitié » virtuelle. Je vous ai apprécié-e dans la vraie vie. Il est probable que si je vous y recroisais je vous apprécierais encore. J'aurais plaisir à vous voir en vrai.
J'espère que vous ne m'en voudrez pas. Je choisis d'assumer et d'expliquer un choix humain qui aura une influence sur votre « capital relationnel » visible plutôt que de vous « effacer » en douce.
Dans l'espoir de vous croiser de nouveau dans la vraie vie, je vous la souhaite pleine de désirs réalisés, d'éclats de rire, de belles rencontres et de partages.
Je vous embrasse."
(suivaient mon nom et mon adresse mail, pour ceux et celles qui souhaiteraient maintenir le contact autrement)
Commenter cet article

Selenite 21/06/2014 19:01

50 "amis" Facebook de moins. Des fois je me sens triste à la pensée que j'ai moins d'amis qu'avant. Pourtant je n'ai perdu aucun ami !